Extensions de cheveux, un effet de mode

Les extensions de cheveux existent depuis l'époque des Égyptiens, pour vous die que ça ne date pas d'hier. Seulement à l'époque porter des extensions était purement et simplement une question d’hygiène ( c'était principalement pour éloigner les poux, les égyptiens se rasaient le crane quant aux égyptiennes, elles se coupaient les cheveux très court et repositionnaient leurs propres cheveux à l'aide de résine d'arbres).

Effet de mode ?

Aujourd'hui, on utilise les extensions de cheveux juste par esthétique. On obtient des cheveux longs en un temps record pour un résultat plus que naturel.

Il aura fallut attendre plusieurs milliers d'années avant que les extensions de cheveux apparaissent sur le marché à des prix nettement plus qu'accessible.

Ce sont les américains qui ont lancés cette mode vers les années 90, plus particulièrement les stars. On les a tous un jour repéré sur le tapis rouge avec de magnifiques cheveux longs alors qu'hier encore elles affichaient un simple carré droit...

Intrigués, les français eux aussi souhaitant jouir de cette facilité à obtenir des cheveux longs rapidement, on eu recourt à des méthodes de pose d'extensions de cheveux.

Seulement ça a un coût ! A cette époque il n'était pas permis à tout le monde de s'offrir une longue chevelure de rêve. Il fallait compter un budget moyen de 1200 € pour une coupe que l'on ne pouvait conserver que 4 voir 6 mois maximum ... Autant dire que les gens se donnaient la peine de réfléchir avant de se lancer.

A cette époque, les seules extensions qui existaient sur le marché étaient des extensions à chaud collées à la kératine, depuis inutile de vous préciser que les méthodes d'extensions ont bien évoluées.

On trouve enfin sur le marché des extensions à clips, à froid ... enfin des extensions qu'on peut se poser soit même sans demander de l'aide à un coiffeur, ce qui réduira considérablement le coût.

Aujourd'hui, il est possible d'obtenir des extensions 100% naturels sur le marché à des prix vraiment raisonnables, d'où cette effet de mode qui perdure encore et encore.